062013_MOONDA_Facade_03

Les 8 leçons de buzz marketing à retenir avec #SergeLeLama

GIF-630px_MOONDA

Un lama donne des leçons de buzz marketing

Le buzz ou buzz marketing consiste à faire parler sur le web d’une personne, d’une marque, d’un événement, d’un lancement de produit, d’une prochaine campagne de publicité, ou autre. (Publicitor)
Voici ce que Serge le lama peut nous apprendre sur ces mécanismes qui lancent le buzz sur le net. C’est l’affaire récente (et hilarante) de la balade bordelaise en tramway de Serge le lama:
Nous allons tenter de vous expliquer comment, après seulement quelques jours, un lama de cirque a pu obtenir plus de 86 000 fans, 2500 followers et ses ravisseurs plus de 700 000 mentions « J’aime ».

Revenons ensemble sur les 8 leviers qui expliquent le buzz de Serge le lama :

1/ Le côté insolite et improbable du kidnapping d’un lama…

La première raison qui a permis de faire le buzz autour de cette histoire pour le moins singulière, c’est justement son côté inédit et incroyable. Qui aurait l’idée de voler un lama de cirque en pleine nuit, à la sortie d’une discothèque, et de le promener dans tout Bordeaux ? Bien que l’idée semble complètement décalée, des étudiants bordelais se sont amusés à la mettre en pratique, ce qui a fait d’eux les nouvelles vedettes du fait divers bordelais de l’année 2013. (On rappelle que l’animal n’a pas souffert.)

Serge-le-lama-prend-le-tram-bordelais

2/ L’utilisation d’un animal sur le web, le buzz assuré !

Les animaux font aujourd’hui l’objet de nombreuses parodies et autres montages photos sur le web. Les chats ont d’ailleurs totalement pris le contrôle d’Internet et des plateformes de partage vidéo ! Pour la petite histoire, on leur a même dédié un festival aux USA. En plus, il s’avère que le lama est déjà un mème dans d’autres pays qui vouent un culte à son profil atypique. Cet animal, que l’on dit peu commode et à l’allure très amusante, fait déjà l’objet d’une certaine admiration dans quelques pays. Le choix du lama plutôt que du zèbre est donc une véritable réussite sur le plan marketing !

3/ La tendance « Very Bad Trip » inspire et provoque la bonne humeur

En cette triste période de la Toussaint, il est bon de se remonter le moral avec quelques histoires drôles…
Le phénomène Serge le lama, pour son côté « délire de potes en soirée » à l’image des personnages de « Very Bad Trip » qui volent un tigre ou une girafe et l’emmènent en balade, arrive à point dans ce contexte un peu maussade. La légèreté et la naïveté dont ont fait preuve les cinq amis dans cette aventure nocturne en ont fait un buzz presque incontournable.

Girafe-en-balade-VBT

4/ A la limite de la légalité : le borderline plaît !

Le récit de Serge le lama captive grâce à son caractère un peu borderline et totalement illégal. D’ailleurs, pour soutenir les cinq jeunes fêtards initialement interpelés pour vol, une page Facebook a vu le jour : Soutien aux 5 Bordelais qui ont promené « Serge » le lama dans un tramway. Cette histoire, devenue en quelques jours un véritable phénomène sur les médias sociaux, motive même les propriétaires de la page à se lancer dans une stratégie de notoriété pour atteindre le million de mentions « J’aime » !
Mais attention, notons que ce buzz s’est répandu à travers le monde car tout s’est heureusement bien passé pour Serge et ses ravisseurs. A l’inverse, le badbuzz n’est jamais loin et il aurait été très difficile à maîtriser si les choses avaient mal tourné…

serge-le-lama-en-photo-dans-le-tram

5/ Le made in student : la solidarité étudiante paie

Le statut étudiant des cinq ravisseurs nocturnes a été un atout pour activer le potentiel de viralité ! En effet, cette cible de digital natives, ultra-connectée et adepte des médias sociaux, possède ce fameux réflexe de prendre des photos à tout moment. Ainsi, leur shooting photo improvisé aux côtés du lama aura permis à tous leurs réseaux de connaissances d’avoir de la matière pour rapidement partager la promenade de Serge !

serge-le-lama-et-son-ravisseurs

6/ La force du local au service de la viralisation

« Ca s’est passé à Bordeaux ! » Après une première couverture médiatique par les internautes bordelais et la presse locale, la fierté et l’engouement de toute une région a permis ce partage rapide sur les réseaux sociaux qui s’est par la suite propagé aux niveaux national et international.

7/ Jouer la carte de l’émotion

Qui n’a pas le souvenir d’entendre ces haut-parleurs sur les camionnettes de cirque errant dans les rues pour nous inviter au spectacle ? L’histoire de Serge le lama du cirque franco-italien a même réussi à nous faire replonger dans nos rêves d’enfant.
Cet axe, parfois utilisé dans la publicité, nous donne une nouvelle fois l’impression que ce buzz est à 100% bien maîtrisé ! D’ailleurs, un des ravisseurs l’a bien compris, justifiant ses actes par la nostalgie de ces moments de cirque partagés avec son grand-père lorsqu’il était enfant.

8/ Une utilisation pertinente des médias

Bien que ce buzz s’est un peu créé à l’insu de ces étudiants, l’interview de Sud-Ouest et de BFM TV ont permis d’alimenter la rumeur mais également d’étendre l’histoire aux niveaux national et international ! Les ravisseurs de Serge y livrent de petits détails croustillants et très amusants de leur promenade nocturne. Ainsi, ils confèrent à ce fait divers local une nouvelle facette, celle d’une enquête cocasse digne de la presse à sensation. (cf. article sur Sud-Ouest).

Serge-le-lama-interview-BFMTV

Avec l’ampleur qu’a pris le phénomène de Serge le lama, les leviers réunis pour la création du buzz et cette maîtrise apparente du marketing viral, on en est presque à se demander si on n’a pas affaire à des professionnels de la communication !
😉

Un buzz au service du tourisme local ?

Bordeaux n’aurait jamais cru pouvoir faire parler d’elle grâce à un lama ! D’après certains médias français, on parlerait de cette histoire jusqu’en Angleterre, en Pologne et même en Australie.
D’ailleurs, ce phénomène nous fait drôlement penser à celui du célèbre cirque Althoff en Allemagne qui faisait faire des tours de Tramway à son éléphanteau Tuffi dans chaque nouvelle ville… Jusqu’au jour où il est tombé du train suspendu, à Wuppertal dans les années 1950. Heureusement il n’a pas été blessé non plus et depuis ce jour, cette ville en a fait une icône touristique.

image010_tuffi_Wuppertal

En quelques jours, Serge le lama est devenu le symbole de toute une ville et ne cesse de voir son book alimenté par des parodies en tout genre ! Par exemple, depuis sa balade en tram, il possède désormais une carte TBC.

carte-tbc-serge-le-lama

Mais la société de transports TBC/Keolis n’est pas seule à bénéficier de cette campagne de notoriété indirecte. La ville de Bordeaux, le Cirque Franco-Italien, ou encore la discothèque l’Iboat font eux aussi partie de cette fabuleuse histoire de la balade de Serge le lama et pourrait tirer parti de cette médiatisation, à l’image de Serge Lama ou de Stromae !

Lamaoutai : #oukilémonlama

Bien heureusement, tout se termine bien pour Serge le lama qui ne se rend pas encore compte de sa nouvelle célébrité… Néanmoins, il y a un chanceux dans  l’histoire et c’est bien le cirque lui-même qui ne pouvait rêver meilleure publicité !

[Aucun animal n’a été blessé durant la rédaction de cet article.]
 
 
Sources photos/images :
Album de la Page fan  Soutien aux 5 Bordelais qui ont promené « Serge » le lama dans un tramway
Tuffi l’éléphanteau
Very Bad Trip – Girafe

Nous sommes créas, chefs de projets, devs, commerciaux, planneur strat' ou traffic manager au sein de l'agence de communication digitale MOONDA et nous partageons avec vous nos réflexions. Nous parlons de ce qui nous inspire, nous fait vibrer, nous challenge et nous amuse.